Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

consoudre.jpgortie.jpg

 

Il peut vous sembler superflu d’utiliser des engrais verts, pourtant les avantages de cette pratique sont nombreux pour vos cultures biologiques :

Protection du sol face aux changements brusques de climat,

Accroît la matière végétale source d’humus,

Remet en activité les éléments minéraux entraînés en profondeur,

Fixe l’azote de l’air dans le cas des légumineuses,

Produit des hormones de croissance,

Développe et protège la faune utile,

Empêche le développement des plantes adventices,

Améliore la structure du sol.

 

Tôt dans le printemps, ou tard dans l’automne, semez de la moutarde ou un mélange de Vesce de Cerdagne + Graminées (blé ou orge ou seigle).

     En environ 30 jours vous obtiendrez un beau « matelas ». Il vous suffira ensuite de l’enfouir (si possible après       l’avoir « girobroyé » avant, ou tel quel).

Les purins de plantes : Utilisez un récipient pouvant contenir minimum 15 litres. Utilisez un récipient en bois, en verre ou en plastique, mais surtout pas en métal. La préparation du purin est à peu près semblable d’une plante à l’autre : Pour 10 litres d’eau, ajoutez 1 kg de plantes fraîches et laissez fermenter une à quatre semaines. On peut remuer le purin de temps en temps pour faciliter la fermentation. Vous n’aurez ensuite plus qu’à filtrer le mélange, puis le diluer de 10 à 20 fois suivant l’utilisation.

Purin d’ortie :

Si le purin est utilisé comme fertilisant, laissez-le macérer 3 semaines, puis diluez-le 10 fois (pour un épandage sur le sol) ou au moins 20 fois (pour un épandage sur les feuilles).

Si le purin est utilisé en prévention des maladies cryptogamiques, le laisser macérer une semaine et diluer 15 à 20 fois.

On peut également utiliser les orties fraîches, lors du repiquage des tomates, en en mettant une poignée dans le trou, avant d’y placer votre plant.

Purin de consoude : La consoude, en décoction, est utile pour lutter contre la mouche blanche de la tomate, mais c’est surtout comme fertilisant qu’elle peut s’avérer intéressante pour vos cultures. Soit utilisée fraîche, en couverture du sol, soit fanée pour l’enfouir dans le sol ou encore sous forme de purin macéré 2 à 4 semaines, puis :

Dilué 10 fois pour un épandage sur le sol,

Dilué 20 fois pour une utilisation sur les feuilles.

Purin de compost : Ce purin se fait en mélangeant un volume de compost terminé (bien mûr) dans 10 volumes d’eau. Laisser à macérer 1 à 2 semaines. Ce purin sera efficace contre les maladies cryptogamiques en pulvérisation sur le feuillage. Son action sera double, d’une part en renforçant les défenses immunitaires de la plante, d’autre part, en détruisant en partie les spores des champignons.

 

Note : Les purins fertilisants sont à utiliser de préférence en lune descendante.

Retrouvez tous les livres d’Ambre Kalène sur :

http://www.kalene-books.com/

 

Suivez moi sur :

http://ambre.kalene.over-blog.com/

https://www.facebook.com/eprth

@EPRTH_Europe 

https://www.youtube.com/channel/UCE_M1vtgADtvEWySLyzWENQ

https://www.linkedin.com/company/11030424

 

Retrouvez toutes les informations pratiques sur l’EPRTH™ :

www.eprth.com

Tag(s) : #Jardinage écologique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :