Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis quelques temps de nombreux thérapeutes, et ceux qui aspirent à une meilleure santé, n’ont plus qu’un mot à la bouche : « Curcuma ». Et cela n’est pas faux, mais encore faut-il savoir comment s’en servir. Faute de quoi, il glissera consciencieusement le long de votre tube digestif sans vous apporter tous les bienfaits que vous espériez.

Qu’est ce que le Curcuma ?

La poudre de Curcuma que nous consommons est issue du rhizome d’une plante herbacée originaire d’Inde  et de Malaisie. On peut également trouver des rhizomes frais et entiers, notamment dans les magasins bio. Mais attention si vous décidez de consommer le Curcuma sous cette forme, n’oubliez pas de mettre des gants quand vous l’éplucherez, car c’est également une excellente plante tinctoriale (c’est avec le Curcuma que l’on teint les tissus qui servent à la confection du costume traditionnel des moines bouddhistes), et vous risquez fort de vous retrouver avec les mains jaune orangé. J’en ai fait l’expérience, et croyez moi les ongles jaunes, des jours durant, ce n’est vraiment pas top.

Mais le Curcuma est surtout utilisé en tant qu’épice, notamment en Inde où il est une des épices de base du fameux curry.

 

Quels sont les effets positifs pour la santé:

Le principe actif du Curcuma s’appelle Curcumine. 100 gramme de Curcuma contient environ 3 à 5 gr de Curcumine. Plus le Curcuma est riche en Curcumine, plus ses effets sur la santé seront notables. Les chercheurs ont démontré que c’est le Curcuma cultivé en Inde qui serait le plus riche en Curcumine.

Il apparaît que la Curcumine influence l’expression de plus de 700 gènes. Ce qui expliquerait ses nombreux bienfaits.

On compte jusqu’à plus de 600 bienfaits démontrés par  plus de 10 000 études cliniques effectuées par de nombreux chercheurs à travers le monde.

Son bénéfice pour la santé est surtout associé à son grand pouvoir anti-inflammatoire. Or un grand nombre de maladies, pour ne pas dire toutes, sont liées à de l’inflammation. Le Curcuma est donc intéressant pour lutter contre :

Allergies, asthme, psoriasis, dermatites, ulcères gastriques, hypertrophie de la prostate, fatigue, stress, anxiété, arthrose, mauvais cholestérol, diabète, maladies cardiovasculaires, obésité, syndrome du colon irritable, Maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, diarrhées, constipation, cancer*, Alzheimer**, etc.

*La Curcumine pousse les cellules cancéreuses à s’autodétruire.

**la Curcumine ralentit le vieillissement de notre cerveau. La maladie d’Alzheimer est 4 fois plus faible en Inde. Ce qui est également le cas pour le cancer.

Comment prendre le Curcuma :

Pour qu’une substance soit vraiment intéressante pour l’organisme, il faut qu’elle soit bio-disponible. C'est-à-dire que l’organisme puisse l’assimiler, et assimiler ses molécules bienfaitrices. Or la Curcumine n’est pas bio-disponible dans l’eau (uniquement dans le gras). Oubliez donc les gélules qu’on vous vend souvent à prix d’or, et préférez la poudre de Curcuma que vous préparerez comme je vous l’indique en bas de cet article.

Ajout de poivre ou pas ?

Personnellement, je répondrais « Ou pas ! ». Même si certains articles affirment que le poivre multiplierait les effets de la Curcumine par 100 (certains disent même par 1000), il n’en reste pas moins que le poivre est suspecté (largement) de modifier les enzymes du foie et d’augmenter la perméabilité de l’intestin. Or une mauvaise barrière intestinale c’est la porte ouverte aux toxines et autres bactéries pathogènes qui vont ainsi pouvoir se répandre largement dans l’organisme. Ce qui n’est pas souhaitable.

Préparer son Curcuma :

  • Prenez un pot bien propre (le mieux c’est d’ébouillanter le pot et son couvercle, et de les laisser sécher sur un linge propre). Personnellement j’utilise un pot pour la stérilisation Leparfait. Mais vous pouvez utiliser un ancien pot de confiture, du moment où il est en verre (pas en plastique), qu’il ferme bien et qu’il soit bien propre.
  • Versez dedans de la poudre de Curcuma, et complétez par de l’huile d’olive bio.
  • Ferme bien le pot, et secouez le bien. Le Curcuma va se mêler à l’huile.

Voilà ! Votre « potion » au Curcuma est prête. Vous pourrez vous en servir, chaque fois que vous en aurez besoin. Vous mettrez quelques cuillerées sur vos salades, dans vos soupes, etc.

Note : votre « potion » aura une tendance à se fossiliser dans le bas du pot. Aussi, je vous recommande de secouer le pot 1 fois par jour. Personnellement mon pot est à côté de ma bouilloire. Tous les matins, pendant que l’eau pour mon thé se réchauffe, j’en profite pour agiter ma « potion ».

Combien de temps doit-on prendre du Curcuma ?

Je dirais « toute la vie ». Mais si vous décidez de prendre du Curcuma pour solutionner un problème de santé: je pense que 2 mois sont un minimum raisonnable, avant de constater les premiers bienfaits.

Vous avez aimé cet article, pensez à vous abonner à mon blog.

Retrouvez tous mes livres ICI

Tag(s) : #Compléments alimentaires et supers aliments

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :