Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2014 2 04 /11 /novembre /2014 10:42

cochenilles.jpg

 

C'est bien par hasard que j'ai trouvé cet insecticide naturel infaillible.

 

J'avais une plante d'appartement, un arbre de jade (sensé apporter chance et prospérité) qui peu à peu s'était couvert de "trucs" floconneux, surtout aux jonctions des feuilles. Des feuilles étaient devenues toutes collantes.

 

Au début j'avais juste essayé de le rincer, mais sans résultats. La plante semblait foutue. Je l'ai amenée chez un fleuriste qui ne proposait que des insecticides chimiques toxiques, tout en me disant: "Il faudra faire plusieurs pulvérisations, et encore, c'est sans garantie".

 

J'ai donc décidé de faire un mélange naturel. Tout en me disant qu'au pire je jetterai la plante, avant qu'elle ne contamine les autres plantes de l'appartement.

 

J'ai préparé un mélange "maison", puis placé la plante dans la douche (pour ne pas en mettre partout), et j'ai procédé ainsi:

 

1) Le mélange:

 

Dans un pulvérisateur mettre:

1/2 litre d'eau,

2 bonnes cuillérées à soupe de savon d'Alep liquide,

2 cuillérées à café de bicarbonate de soude.

Secouer légèrement pour mélanger.

 

2) L'application:

Pulvériser largement la plante, dessus, dessous les feuilles, insister sur les parties infestées, mais aussi sur la terre et les cols.

Laissé posé au moins une heure.

 

3) Rincer:

Rincer votre plante à l'eau claire (quand elle est dans la douche c'est plus facile). Sans que le jet soit trop brutal pour les feuilles.

 

Et voilà !

 

 

Plus de cochenilles. Une plante en pleine forme, et qui le restera.

Repost 0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 19:55

 

 1310919787_f04310bd21.jpg 

        Insecticides : (I)

- Le Pyrèthre : Lointain cousin du géranium, il est souvent utilisé. Il est préférable de le passer le soir car il est très sensible à la lumière.

- Le Derris ou roténone : Il se présente sous la forme de poudre que l’on mouille pour pulvériser, bien que l’on puisse également l’utiliser à l’état pur. Attention ! Si vous l’utilisez près d’un bassin, car il est dangereux pour les poissons.

- Le Quassia : On peut se procurer ces petits copeaux de bois chez l’herboriste ou à la pharmacie. Faites bouillir 200 g de Quassia dans 5 litres d’eau, et laissez bouillonner 2 heures durant. Vous pourrez alors vous en servir en pulvérisation en prenant soin de diluer 1 volume de la décoction obtenue dans 5 volumes d’eau froide.

 

       Cuivre : (C)

- Le Verdet : cet acétate de cuivre est moins connu que la bouillie Bordelaise, bien qu’il soit bien plus actif que cette dernière en cas de forte attaque de Mildiou.

- Le carbonate de Cuivre Déployé (C.C.D) : Il s’utilise en poudrage.

 

Soufre : (S)

Facile à se procurer en droguerie, les particules de Soufre doivent être le plus fines possible. Il ne faut pas soufrer aux heures chaudes de la journée, car cela peut infliger des brûlures à vos plantations. Note : Les soufres « mouillables » ne sont pas recommandés, car ils contiennent des additifs chimiques.

 

Cuivre et soufre : (CS)

Cette solution est à utiliser lors d’attaque cryptogamique importante.

 

PLANTES

Maladies et organes attaqués

Causes de la maladie

traitements

Ail

Feuilles et bulbes : Ils se recouvrent de taches jaunes d’origine sous-épidermique assez nombreuses dues à un champignon.

Rouille

C

Feuilles : Elles sont creusées de galeries par des chenilles verdâtres dont la tête et le premier anneau sont bruns. Elles fixent leurs cocons aux feuilles. Puis les papillons gris jaunes apparaissent en juillet et en novembre.

Teigne

de l’ail

I

Feuilles et bulbes : Les feuilles jaunissent et les bulbes se décomposent en cours de végétation.

Graisse

CS

Artichaut

Racines : De très petits insectes d’un vert blanchâtre, de forme ovoïde. Ils se fixent aux racines et sucent la sève. La plante jauni puis meurt.

Puceron

blanc

I

Feuilles : Rongées par des larves plates, ovales et vertes, d’une longueur de 1cm qui mange les feuilles.

Casside

vert

I

Feuilles : la face inférieure se recouvre d’une poussière blanche, très légère.

Meunier des laitues

S

Têtes et tiges : Elles sont couvertes de petits insectes d’un noir mat, de forme ovale.

Puceron

noir

I

Asperge

Racines : Couvertes de filaments de champignon. Ils sont d’aspect violet. Elles sont creuses. Les turions sont rares, courts et jaunes.

Rhizoctone violet

CS

Rameaux : Ils se couvrent de taches brunes.

Rouille de l’asperge

C

Feuilles : Elles sont dévorées par des larves verdâtres ou jaunâtres, de forme très bombée, apparaissant en mai. L’insecte est long de 6mml. Il est soit bleu tacheté de jaune, avec un corselet rouge, soit il est de couleur jeune rougeâtre avec 12 points.

Criocère de l’asperge

I

Turions : Incurvés. Ils contiennent une larve blanche.

Mouche de l’asperge

I

Aubergine

Voir maladies de la tomate

 

 

Betterave

Jeunes semis : Dévorés par des larves de 1,5cm, noires, agiles qui ressemblent à de gros cloportes.

Silphe

opaque

I

Racines : Une larve molle, jaunâtre, avec un corselet gris. Elle ronge les racines.

Charançon de la betterave

I

Feuilles et collets : Vers mai/juin, des larves blanches et molles creusent des galeries dans le parenchyme des feuilles ; ces dernières présentent ensuite des surfaces transparentes, s’affaissent puis périssent.

Mouche de

la betterave

I

Feuilles et collets : En août/septembre, les feuilles tendres du collet sont dévorées par une chenille d’un violet noirâtre, à tête brune : c’est la larve de la « Noctuelle point d’exclamation ».

Mildiou

I

Feuilles et collets : Les jeunes feuilles du cœur deviennent épaisses et cassantes. La face inférieure se recouvre d’une poussière grisâtre.

Mildiou

C

Feuilles : Elles portent de nombreuses pustules arrondies, d’où sort une poudre jaune.

Rouille de la betterave

C

Cardon

Voir artichaut

 

 

Carotte

Racines : Des larves jaunâtres creusent des galeries dans les racines à une douzaine de centimètres de profondeur.

Charançon

de  la carotte

I

Racines : Les feuilles jaunissent et fanent, le collet noircit. Ce sont de petites larves cylindriques, jaunâtres, luisantes, qui creusent leurs galeries dans la zone superficielle. Les racines prennent une teinte ferrugineuse. Ces larves proviennent d’une mouche de 5mm de long, verdâtre avec des ailes jaunes.

Mouche de

la carotte

I

Racines : Pendant la conservation hivernale, elles se recouvrent d’une moisissure et deviennent molles.

Pourriture (Sclerotinia)

C

Céleri

Feuilles : Des tâches d’abord jaunâtres, puis couleur feuille morte annoncent la présence de larves qui dévorent l’intérieur des feuilles. Peu à peu, elles envahissent tout le limbe.

Mouche du céleri

I

Feuilles : Des tâches de couleur jaune passant au brun, mais sans présences de larves, sont causées par un champignon.

Rouille du céleri (Septoriose)

C

Chicorée

Feuilles : Au cours de la belle saison, les feuilles se recouvrent à la face inférieure d’une moisissure blanche très légère.

Meunier des laitues

S

Feuilles : Se couvrent de poussière jaune puis brune.

Rouille

C

Chou

Tiges : La base des tiges porte des sortes de galles causées par la piqûre d’un charançon noir/jaunâtre, long de 3mm. A l’intérieur des galles, on trouve des larves blanches.

Charançon gallicole du chou

I

Feuilles et tiges : Elles sont recouvertes de pustules d’un blanc ivoire qui laisse échapper une poudre blanche en vieillissant.

Rouille blanche des crucifères

C

Feuilles : Elles sont dévorées par des chenilles longues de 3cm.

Piéride. Noctuelle

du chou

I

Feuilles : De petits insectes d’un brun noir de moins de 1mm dévorent les feuilles.

Altise du

chou

I

 Feuilles : Un insecte rouge et noir de 8 à 10mm de long pique les feuilles, produisant des tâches blanchâtres.

Punaise du chou

I

Collet et racines : On trouve au collet de la plante de petits asticots amincis à une extrémité et renflés à l’autre qui sont les larves d’une mouche noirâtre longue de 7mm.

Mouche du chou

I

Concombre et courge

Voir Melon

 

 

Endive

Collet : Le collet est attaqué par une moisissure blanche provoquant la pourriture de la racine.

Sclerotinia

C

Feuilles des chicons : Elles sont creusées de galerie rougeâtres par de petits asticots.

Mouche de l’endive

I

Epinard

Feuilles : Une chenille verte portant une raie rouge sur le dos et une raie blanche d chaque côté, mange les feuilles

Noctuelle

du

Chénopode

I

Feuilles : Elles se couvrent de poussière d’un gris violet, se déforment et se crispent. Cette maladie est causée par un champignon.

Mildiou

C

Fève

Feuilles et tiges : De nombreux pucerons noirs les recouvrent.

Puceron de

la fève

I

 

Feuilles : Elles sont couvertes d’une moisissure veloutée violette.

Mildiou des pois

C

Feuilles : Elles portent de nombreuses pustules arrondies d’où sort une poussière brune.

Rouille de

la fève

C

Fraisier

Racines : Des larves grisâtres, à tête noire, de 30 à 35mm de long les coupent.

Tripule du potager

C

La plante entière : Fane lorsqu’elle est atteinte par les rayons du soleil. En cherchant au pied, on trouve un ver blanc.

Ver blanc

 

I

 

Feuilles : Présentent de petites tâches rondes d’un brun pourpre, atteignant 5mm de diamètre.

Rouille du fraisier ou Ramularia

 

C

 

Fruits : Se recouvrent d’une moisissure grise.

Botrytis des fruits

CS

Haricot

La plante entière : Couverte de pucerons noirs.

Puceron

I

Feuilles : Elles se recouvrent entièrement d’un fin réseau blanc.

Blanc du pois

S

Feuilles : Elles deviennent jaunâtres en dessus et gris sale en dessous où elles se couvrent d’une toile légère tissée par un très petit acarien.

Tétranique (grise)

 

I

 

 

 

Feuilles : Des tâches jaunâtres apparaissent sur les feuilles qui deviennent plus pâles, puis les tâches deviennent brunes. Sévit surtout les années humides.

Rouille

 

 

C

 

 

Feuilles : Présentent des tâches d’aspect huileux

Graisse

C

Gousses : Les gousses portent des tâches brunes arrondies, en creux, cernées d’une ligne noire ; elles se courbent et se déforment. Les nervures des feuilles deviennent noires, les feuilles se couvrent de tâches rougeâtres, se déforment et se flétrissent.

Anthrarcnose du haricot

 

 

C

 

 

Gousses : Elles se couvrent de tâches d’aspect huileux.

Graisse

I

Laitue

Feuilles : La face inférieure se couvre d’une poussière blanche légère. Les feuilles se dessèchent, puis pourrissent.

Meunier des laitues

 

S

 

Collet : Attaqué par une moisissure grise qui le fait pourrir

Botrytis

CS

Racines : Couvertes de pucerons.

Puceron

I

Mâche

Feuilles : Sur un sol humide quand le plant est trop dru, des tâches brunes et saillantes apparaissent.

Rouille

 

C

 

Feuilles : Couvertes d’une poudre blanche.

Oïdium

S

Melon

Feuilles : Leur face inférieure est sucée par une araignée. Les feuilles prennent une teinte jaunâtre.

Thrips

 

I

 

Feuilles : En fin de saison, les feuilles se couvrent d’une poussière blanchâtre.

Oïdium

S

Navet

Jeunes plants : Ils sont dévorés par des larves de 1,5cm, noires, agiles, ressemblant à de gros cloportes.

Silphe

opaque

 

I

 

Racines : Les larves blanchâtres,  de la mouche du chou, les creusent.

Mouche du chou

I

Tiges : La base des tiges porte des sortes de galles causées par la piqûre d’un petit charançon, noir jaunâtre, long de 3mm. A l’intérieur de ces galles on trouve des larves blanches.

Ceutorrhynque du chou. Charançon gallicole du chou

 

I

 

Feuilles : Elles sont recouvertes d’une poudre d’un blanc ivoire qui semble déformer tous les organes.

Rouille blanche des crucifères

 

C

 Feuilles : Elles sont rongées par de petites chenilles de couleur grisâtre, de 1cm de long, il n’en reste bientôt plus que des nervures ; les plantes dessèchent et meurent.

Tenthrède

de la rave

I

Oignon

Bulbes : Des larves blanchâtres et couvertes d’épines creusent les bulbes qui pourrissent.

Mouche de l’oignon

I

Feuilles : Elles jaunissent et se couvrent d’une moisissure violacée.

Mildiou

C

Persil

Feuilles : Elles portent des tâches de moisissure blanche.

Mildiou

C

Feuilles : Des tâches d’un jaune passant au brun, mais sans présence de larves, ces tâches sont causées par un champignon.

Rouille du céleri ou septoriose

CS

Poireau

Tiges : De petites chenilles blanches creusent des galerie qui descendent jusqu’au plateau inférieur.

Teigne du poireau

 

I

 

Feuilles : Des taches jaunâtres se forment sur les feuilles et les tiges.

Rouille du poireau

C

Fût : Contenant des asticots blancs de 8mm, finit par pourrir.

Mouche de l’oignon

I

Feuilles : Devenant grisâtres envahies par de minuscules insectes, les uns orangés, les autres gris.

 

Thrips

 

I

Pois

Jeunes semis : Le bord des jeunes feuilles est découpé en dentelle par un petit charançon.

Sitone

I

Feuilles : Des tâches jaunes apparaissent sur les feuilles, à ces endroits l’épiderme se soulève, la feuille se déforme et se flétrit.

Rouille

Des pois

CS

 

 Feuilles : Elles se couvrent d’un tissu blanc ;cette maladie se rencontre surtout sur les variétés tardives.

Blanc

Oïdium

S

 

Feuilles et cosses : Les cosses présentent des marbrures blanches, la face inférieure des feuilles est recouverte d’une moisissure gris violacé ;

Mildiou

 

 

C

 

 

Feuilles et cosses : Leur épiderme devient d’un blanc argenté et est recouvert de petits insectes, les uns orangés, les autres grisâtres.

Thrips

 

I

 

Cosses : Contiennent de petites chenilles qui dévorent les grains.

Tordeuse

du pois

I

Pomme de terre

Feuillage : Des larves rouges tachées de points noirs, mesurant 2 à 15 mm, dévorent le feuillage, ainsi que l’insecte parfait qui est jaune avec des élytres ornées chacune de 5 raies noires longitudinales.

Doryphore

de la pomme de terre

I

 

 

Plante : Tâches brunes.

Mildiou

C

Radis

Feuilles : Elles sont recouvertes d’une poudre d’un blanc ivoire qui semble déformer tous les organes. Cette maladie est causée par un champignon

Rouille blanche des crucifères

CS

 

Feuilles : Elles sont dévorées par un petit coléoptère sauteur.

Altise

I

Salsifis

Feuilles : Elles se recouvrent de poussière blanche qui les déforme.

Rouille blanche

CS

Tomate

Feuilles et tiges : Elles présentes des feuilles brunes qui, à la face inférieures, sont auréolées de blanc. Les fruits se couvrent de tâches noirâtres et durcissent. Toute la plante paraît grillée et meurt rapidement.

Mildiou

 

 

C

 

 

Feuilles : Elles se recouvrent de poussière blanche. La plante devient luisante.

Blanc

S

Fruits : En fin de saison, elles deviennent brunâtres.

Mildiou

C

 

 

 

Repost 0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 19:09

 

2907588926_9f9d043bf3.jpg

 

 

Chaque plante a des besoins nutritifs différents, et lorsque la saison est passée, le sol où elle a poussé est devenu pauvre en ces substances spécifiques. C’est pourquoi, même si vous prenez soin d’enrichir votre terre en basse saison d’un bon compost, il est recommandé de ne pas replanter toujours les mêmes plantes dans la même parcelle, faute de quoi votre récolte ne sera pas ce que vous auriez pu en attendre. Il peut y avoir plusieurs rotations par années.

 

Les rotations doivent répondre à 3 règles :

 

Règles 1

 

Sur une même parcelle, ne mettez pas deux années de suite des plantes développant les mêmes organes :

La première année mettre des plantes « fruits ».

La deuxième année mettre des plantes « fleurs ».

La troisième année mettre des plantes « racines ».

 

Règles 2

 

Il ne faut pas faire se succéder des plantes appartenant à la même famille botanique.

Les principales familles botaniques :

Chénopodiacées : Betterave, épinard, bette.

Composées : Artichaut, cardon, chicorée, endive, laitue, pissenlit, scorsonère, topinambour.

Crucifères : Tous les types de choux, cresson, moutarde, navet, radis.

Cucurbitacées : Concombre, courge, courgette, melon, potiron.

Légumineuses : Fève, haricot, lentille, luzerne, pois, soja, trèfle.

Liliacées : Ail, asperge, ciboulette, échalote, oignon, poireau.

Ombellifères : Carotte, céleri, cerfeuil, panais, persil.

Solanacées : Carotte, céleri, cerfeuil, panais, persil.

 

Règles 3

 

A une culture nécessitant une bonne fumure, il est préférable de faire suivre une culture en exigeant peu. Afin de pouvoir s’en passer une année sur deux :

Cultures exigeantes : Aubergine, céleri, chou, épinard, fenouil, maïs, poireau, poivron, pomme de terre, tomate.

Cultures peu exigeantes : Ail, cerfeuil, cresson, échalote, fève, haricot vert, mâche, oignon, radis, salade,

Les autres cultures sont considérées comme moyennant exigeantes.

 

Note :

Il est souhaitable de laisser en place d’une année sur l’autre les cultures qui donnent sur les mêmes pieds plusieurs années de suite : les asperges, les fraises…

 

La tomate est une exception à ces 3 règles. Si vous avez trouvé une parcelle où elle se plait, lui donnant suffisamment de soleil pour faire rougir ses fruits à point, vous pourrez les replanter chaque année à la même place puisque la tomate supporte très bien de pousser plusieurs années de suite à la même place.

Repost 0
9 avril 2014 3 09 /04 /avril /2014 19:03

 

4665373465_0927400a68.jpg

Pour optimiser vos cultures, il est nécessaire de bien choisir leurs voisins et voisines sur votre parcelle. Chaque plante modifiant, principalement par ses racines, la composition du sol dans lequel elle pousse, et ce changement de milieu ne plaisant pas forcément à toutes ses congénères, mieux vaut organiser votre jardin de façon à éviter les problèmes de voisinage.

Voici un tableau qui vous aidera à choisir les partenaires annuels de vos cultures. N’oubliez pas non plus de faire tourner vos cultures d’une année sur l’autre, afin d’éviter l’épuisement du sol.

 

 

Mariage heureux (Bon)

Divorce assuré(pas Bon)

Ail

Fraisier, pomme de terre.

Chou, Haricot, pois, souci.

Asperge

Concombre, persil, poireau, pois, tomate.

Ail, betterave, oignon.

Aubergine

Haricot.

Pomme de terre.

Betterave

Céleri, chou, laitue, oignon.

Asperge, carotte, haricot à rame, poireau, tomate.

Bette

Céleri, laitue, oignon.

Asperge, basilic, poireau, tomate.

carotte

Ciboulette, haricots nains, laitue, oignon, panais, poireau, pois, radis, tomate, persil, cerfeuil.

Betterave, bette.

Céleri

Betterave, chou, cucurbitacées, haricot, poireau, bette, pois, tomate.

Laitue, maïs, persil.

Chicorée

 

Chou.

Chou

Betterave, céleri, haricot, laitue, mâche, pois, pomme de terre, tomate.

Ail, chicorée, fenouil, oignon, panais, poireau, radis.

Chou-rave

Betterave, céleri, laitue, poireau.

Chicorée, fenouil, fraisier, radis.

Concombre

Asperge, basilic, céleri, chou, ciboulette, haricot, laitue, maïs, pois.

Pomme de terre, radis, tomate.

Courgette et courge

Basilic, capucine, maïs, pomme de terre.

Radis.

Epinard

Chou, fraisier, haricot, navet, radis.

Betterave, bette.

Fenouil

Céleri, poireau.

Chou, haricot, panais, tomate.

Fraisier

Ail, ciboulette, épinard, haricot, laitue, mâche, navet, oignon, poireau, souci, thym.

Chou.

Haricot

Aubergine, carotte, céleri, chou, épinard, fraisier, laitue, maïs, navet, pomme de terre, radis, souci.

Ail, betterave, échalote, fenouil, oignon, bette.

Laitue

Betterave, carotte, cerfeuil, chou, concombre, fève, fraisier, navet, oignon, poireau, pois, radis.

Persil.

Mâche

Chou, fraisier, oignon.

 

Maïs

Cucurbitacées, haricot, pois, tomate.

Betterave, céleri, pomme de terre.

Navet

Pois, épinard, haricot, laitue.

 

Oignon

Betterave, carotte, concombre, fraisier, laitue, panais, persil, poireau, tomate.

Chou, haricot, pois, pomme de terre.

Panais

Carotte, oignon.

Fenouil.

Poireau

Asperge, carotte, céleri, fenouil, fraisier, laitue, oignon, tomate.

Betterave, chou, persil, bette, pois.

Pois

Asperge, carotte, céleri, chou, concombre, laitue, maïs, navet, pomme d terre, radis.

Ail, échalote, oignon, poireau, persil.

Pomme de terre

Ail, capucine, céleri, chou, fève, haricot, pois, tomate, souci.

Aubergine, concombre, maïs, oignon.

Radis

Carotte, cerfeuil, épinard, haricot, laitue, pois, tomate, ail.

Chou, courge.

Tomate

Ail, asperge, basilic, capucine, carotte, céleri, chou, maïs, œillet d’inde, oignon, panais, persil poireau, pomme de terre, radis, souci.

Betterave, chou-rave, fenouil, bette, pois.

 

 

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 13:03

logo-EPRTH.jpg

 

Notre cerveau en question

Au delà de la notion d'un cerveau gauche/droite, le cerveau de l'humain contemporain s'est construit par enrichissement, en complétant un cerveau émotionnel primaire, siège des réactions de survie, par le cortex, siège de notre intelligence et des facultés particulières qui sont à la base de notre évolution (j'apprends, j'envisage, je prévois, je contrôle, etc).

 

Cependant le cerveau primaire demeure. Ce qui permet, entre autre, de réagir d'instinct face à un danger immédiat et d'assurer, de moduler automatiquement les nombreuses fonctions du corps. Et cet instinct va appréhender le monde qui nous entoure et la place qui convient pour nous, et celà très tôt dans la vie; via nos sens, en fonction de ce que nous vivons à ce moment là de la vie.

 

Ce sont donc ces perceptions émotionnelles immatures qui vont "guider" nos choix, via nos émotions, et influencer notre santé aussi bien émotionnelle que physique, via notre corps; et cela en dehors de toute décision ou volonté consciente.

 

Quand cela devient un problème

- Des souffrance dans l'enfance,

- Un accident de la vie (à tout âge) : deuil, accident, agression, licenciement, choc physique ou moral, etc. Et s'en suivra, immédiatement, ou des années plus tard (par accumulation du stress), des maux aussi divers que : anxiété, insomnie, difficultés scolaires, douleurs récidivantes (alors que les fonctions mécaniques semblent avoir été traitées), phobies, TOC, troubles alimentaires, tendances suicidaires, agressivité, manque de confiance en soi, peurs, paniques, tendances à faire des choix destructeurs, etc.

 

Un rééquilibrage émotionnel pour un bien-être global

Tout au long de la journée, nous éprouvons des émotions plus ou moins agréables, plus ou moins désirées.

Et ces émotions vont être triées, "digérées", intégrées pendant notre sommeil, lors du sommeil paradoxal. Ce qui va nous permettre d'aborder la journée suivante avec sérénité (dans le meilleur des cas).

Mais que ce tri, cette intégration, ne se soit pas bien fait ou de façon incomplète, et des troubles physiques et/ou émotionnels vont apparaître et se cumuler au fil du temps.

 

Comment agit l'E.P.R.TH.

Le thérapeute EPRTH va déterminer, avec son patient, les troubles ressentis dans le présent et/ou les traumatismes connus par lui, et aider le cerveau émotionnel à intégrer ce qui ne l'a pas été; en reproduisant volontairement, au cours de la séance, les mouvements oculaires habituellement involontaires, ceux là mêmes qui se reproduisent naturellement, chaque nuit, derrière les paupières fermées de chacun d'entre nous.

 

Une thérapie brève et rapidement efficace

- 1 seule séance toutes les 3 semaines (car il faut un mininmum de 21 jours pour que le cerveau accepte le nouveau message),

- La consultation dure 90 minutes (parfois moins lorsque le thérapeute est un psychologue, psychiatre ou psychothérapeute qui entre-temps reçoit son patient en entretient),

- Coût dune consultation EPRTH : 150,- CHF (soit environ 120,- euros),

- Combien de consultation : Le nombre de consultations est bien entendu variable, en fonction de la personne et de sa problématique. Cependant, après chaque consultation une amélioration sera ressentie, et cette amélioration sera durable.

 

Que peut-on traiter par l'E.P.R.TH. :

- Douleurs récidivantes,

- Problèmes de peau,

- Problèmes digestifs,

- Troubles du sommeil,

- impatiences dans les jambes,

- Surdité non biologiques, etc.

 

- Suites de deuil,

- Suites d'agression,

- Suites d'accident,

- Suites de tous évênements ayant produit un choc émotionnel (fausse couche, avortement, impossibilité d'avoir un enfant (non biologique), rupture, licenciement, difficultés familiales, problèmes sentimentaux, relationnels, etc),

- Suites de maltraitances,

- Burn-out,

- Dépression,

- Anxiété,

- Phobies,

- TOC,

- Peurs diverses,

- Manque de confiance en soi,

- Appréhension d'un évênement prévu,

- Echec scolaire, etc.

 

Le site: www.eprth.com

Les livres :

" Sortir de l'anxiété avec l'E.P.R.TH. "  de Ambre Kalène - Editions Bussière

"Concrétiser vos rêves" de Ambre Kalène - Editions Bussière

 

sortir-de-l-anxiete.jpg




Repost 0
Published by Kalène - dans Psychologie
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 17:34

5729043355_5b57efcb60.jpg

 

 Il existe des huiles végétales de qualité alimentaire et de qualité cosmétique. Vous pouvez utiliser l’une ou l’autre qualité pour vos préparations cosmétiques ou de santé naturelle. Les 2 qualités sont intéressantes. Seul le prix variera, la qualité cosmétique étant toujours plus chère.

 

 

2528485550_bd198a2747.jpg

Huile d'ABRICOT (Prunus armeniaca)

Cette huile provient des amandes que l'on trouve dans les noyaux des fruits de l'abricotier qui pousse à l'état sauvage entre le Proche-Orient et la Chine (on cultive l'abricotier en Chine depuis plus de 4000 ans).

L'huile de noyau d'abricot a une texture légère, sans odeur et de couleur dorée. Son goût est doux et peu prononcé. Son coût est relativement élevé. Cette huile riche en sels minéraux et en vitamine A aide à garder la peau douce.

Composition en acides gras :
- Acides gras poly-insaturés : acide linoléique - oméga 6 (30%),
- Acides gras mono-insaturés : acide oléique (64%),
- Acides gras saturés : acide palmitique (6%).

Autres constituants actifs : très riche en vitamine A et E

 

Utilisations Alimentaires:

Chère à l'achat, elle est surtout utilisée en cosmétique, mais elle peut aussi servir dans la cuisine puisqu'elle convient pour la cuisson. Il est cependant déconseillé de trop la faire chauffer. Sa durée de conservation varie selon les fabricants.

Utilisations Cosmétiques:
- Peaux déshydratées, dévitalisées, fatiguées, flétries (visage, cou, buste), flasques, fines et fragiles,
- Teint terne,
- Huile de bronzage,
- Huile de massage.

Propriétés :

C'est une très bonne base pour les crème et huiles de soins,

Nourrissante et protectrice, adoucissante, assouplissante, 

Elle protège de la déshydratation,

Tonifie et redonne éclat à l'épiderme,

Elle est régénérante et anti-âge (préserve d'un vieillissement prématuré),

Adoucissante, redonne éclat et souplesse,

Très pénétrante, elle ne laisse pas de film gras,

C'est une très bonne base pour les crème et huiles de soins,

En massage sur le cuir chevelu, elle prévient la chute des cheveux,

Lorsqu'elle est appliquée sur les cheveux secs, elle les tonifie, les revitalise et les nourrit pour leur redonner corps et éclat.

 Elle redonne de l'élasticité à la peau du visage, retarde son vieillissement et lui apporte des éléments nutritifs essentiels. C'est une véritable nourriture de beauté pour les couches superficielles de la peau,

Elle remplace sans problème les crèmes de jour et de soir pour le visage,

Elle a le pouvoir d'apaiser la peau et d'atténuer l'apparence des rougeurs,

Elle redonne de la souplesse et de l'élasticité aux tissus du corps,

En massage quotidien, elle raffermit les peaux flasques et molles

Anti-ride (indiquée pour les soins du visage),

Emolliente (adoucit les zones enflammées),

Nourrissante (idéale pour les peaux sèches ou irritées),

Revitalise les peaux atones, fatiguées, vieillissante,

Excellente pour les massages (se mélange très bien avec les Huiles Essentielles),

Très bonne base pour les crème et huiles de soins,

En massage sur le cuir chevelu, elle prévient la chute des cheveux.
Lorsqu'elle est appliquée sur les cheveux secs, elle les tonifïe, les revitalise et les nourrit pour leur redonner corps et éclat.

Utilisations pour la santé:

- L'huile de noyau d'abricot contient une substance rare, l'amygdaline, utilisée dans le traitement des cancers,


Précaution d'utilisation : Bien que cette huile végétale soit très douce et qu'il n'y a aucune contre-indication ou précaution particulière connue.

Il est cependant préférable d'effectuer un petit test sur la peau avant d'utiliser ou de consommer l'huile de noyau d'abricot, surtout si l'on souffre de plusieurs types d'allergies alimentaires ou si l'on a tendance à présenter des réactions allergiques cutanées.

Conservation : au sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière.

 

 

3428924774_39fba6ece8.jpg 

AMANDE DOUCE  (Prunus Dulcis)

       Contient 24% d’acide linoléique

Apaisante et adoucissante (idéale pour les peaux sèches et irritées),

Soulage et répare les gerçures des mains et des seins (non toxique pour le bébé, au contraire, vous pourrez le masser également avec cette huile, en massant doucement les mains et les pieds de votre bébé, le soir après le bain, il vous offrira une nuit nettement plus paisible),

Excellente huile pour se démaquiller,

Hydratante pour le visage comme pour le corps.

 

8289217401_723eb47498.jpg

ARGAN - Argania Spinosa

Riche en vitamines E, insaponifiable

anti-oxydante (anti-vieillissement),

Particulièrement indiquée pur les peaux desséchées ou vieillissante,

Les cheveux très secs, brûlés par les permanentes et les brushings retrouveront souplesse et brillant (appliquez largement l’huile d’argan avant le lavage, brossez les cheveux pour bien répartir l’huile jusqu’aux pointes et laissez posé au moins une heure, puis lavez-vous les cheveux avec un shampoing doux).

 

9228312653_828c5ca40a.jpg

AVOCAT  (Persea Gratissima) 

Riche en vitamines A, B, C, D, E, H, K, PP

Excellent antiride,

Tonifiante,

Restructure la peau

Très pénétrante,

Se mélange très bien avec les Huiles Essentielles (massages)

Stimule la pousse des cheveux et les cuirs chevelus fatigués.

 

 Babassu-oil.jpg

BABASSU  (Orbignya phalerata) 

Contient 44% d’acide laurique

Huile saponifiable (utilisée pour la fabrication de savons),

Extrêmement fluide, elle a un pouvoir pénétrant encore plus important que l’huile de coco,

Anti-oxydante (anti vieillissement).

 

 

3450558847_91ec3f94b0.jpg

BAOBAB  (Adansonia digitata L.)

Adoucissante,

Réparatrice,

Emolliente (adoucit les zones enflammées),

Soulage les peaux qui tiraillent, gercées, sèches,

Aide à prévenir les vergetures,

Idéale pour les masques des cheveux (appliquez largement l’huile avant le lavage, brossez les cheveux pour bien répartir l’huile jusqu’aux pointes et laissez posé au moins une heure, puis lavez-vous les cheveux avec un shampoing doux).

 

5847581587_bcb9026d19.jpg

BOURRACHE  (Borago Officinalis) 

Riche en acide linoléique (38%)

Revitalisante et hydratante

Régénère et reconstitue la peau et les cheveux (en masque avant le shampoing),

Permet de lutter contre les ongles cassants,

Permet de lutter contre les vergetures.

 

4719620873_27a5e95f28.jpg

 

CAMELINE (Camelina Sativa)

Riche en Acide Alpha Linolénique (30%), riche en Oméga 3

Idéale pour le soin des peaux sensibles,

Très indiquée pour le soin des peaux continuellement sèches (grâce à sa richesse en Oméga 3).

 

carthame.jpg

CARTHAME (Carthamus tinctorius)

 74% d’acide liniléique et 20% d’acide oléique

Régule les peaux sèches et très sèches,

Excellente en masque avant les shampoing  sur les cheveux secs  et fatigués.

 

 

9140270139_727a45c0ea.jpg

CASSIS (Ribes Nigrum) 

Oméga 3 et Oméga 6, alpha tocophérol (vit E)

Equilibre et nourrit la peau,

Active contre les radicaux libres (anti-vieillissement),

Rend la souplesse et l’élasticité à la peau.

 

 

 

4728119536_e22b4a554c.jpg

CERISE (Prunus cerasus)

Riches en acides gras essentiels insaturés

Régénérante,

Hydratante,

Restructure l’épiderme.

 

993672315_c90120c3fd.jpg

CHANVRE (Cannabis sativa)

équilibrée en acides w6 et w3, riche en acides gras essentiels rares et en acides gras polyinsaturés

Hydratante (permet de lutter contre la déshydratation),

Pénètre très vite et bien (idéale pour les massages),

Restructure la membrane cellulaire,

Réparatrice,

Appliquée quotidiennement elle renforce la structure de votre peau et prévient contre le vieillissement.

 

CHARDON-MARIE--Silybum-marianum-.jpg

CHARDON MARIE (Silybum marianum) 

Riche en acides gras essentiels

Prévient et lutte contre la chute des cheveux (utilisée régulièrement en masque avant le shampoing),

Huile de massage.

 

3355228177_73b4cd1b43.jpg

COCO (Cocos Nucifera)

 Taux élevé d’acides gras à chaînes courtes et faible taux d’insaturation

un effet « jeunesse » sur toutes les peaux remarquable,

Hydratante,

Adoucissante,

Redonne brillance et vigueur aux cheveux (en masque avant le shampoing),

En appliquant cette huile sur vos cheveux avant d’aller à la plage, vous les préserverez et vous garderez de très beaux cheveux souples et vigoureux (même et surtout sur les cheveux longs, secs, frisés, crépus),

 

coprah.jpg

COPRAH (Cocos Nucifera) 

Egalement fabriquée à partir de la noix de coco, mais elle contient beaucoup moins d’actifs intéressants pour la cosmétique

plutôt intéressante d’un point de vue alimentaire,

Surtout utilisée dans l’industrie du savon.

 

3545067665_fe29c81e90.jpg

COTON (Gossypium) 

Riche en acide linoléique

Adoucissante,

Emolliente (adoucit les zones enflammées),

Excellent reconstituant de la peau,

Se conserve longtemps.

 

 

3560654236_2da78c5da2.jpg

GERMES DE BLE (Triticum vulgare)

Riche en Vit. K, D, B, E et beta-carotène

Lutte contre les radicaux libres (anti-vieillissement),

Redonne son élasticité à la peau, tonifie, régénère,

Idéale sur le visage et le décolleté,

Soigne les peaux sèches qui desquament.

 

 

8126247006_a60318a9b1.jpg

FIGUE DE BARBARIE (Opuntia ficus indica) 

 N’existe pas sous forme biologique car elle ne peut être extraite qu’avec un procédé chimique

Antirides,

Pénètre très rapidement,

Convient aux personnes ayant une peau très sensible.

 

6899493534_ded54ee214.jpg

JOJOBA (Simmondsia chinensis) 

Insaponifiable à 50%

Assouplissante,

Calmante,

Pénètre très facilement dans la peau, sans laisser de pellicule grasse (on peut s’habiller immédiatement, idéale pour le massage),

Antirides,

Protège la peau contre la déshydratation,

Excellente pour les cheveux (en masque avant le shampoing).

 

carapate.jpg

KARAPATE (Prunus armeniaca)

 Equilibrée acides w6 et w3,  une haute teneur en acides gras essentiels et en acides gras poly insaturés

Cette huile de ricin est particulièrement utilisée aux Antilles en masque sur les cheveux, avant le shampoing.

 

 

6972234206_cce877877a.jpg

LIN (Linum usitatissimum)

Riche en acide gras essentiel omega 3

Sèche à l’air, en fait une excellente huile pour les massages.

 

 

5193583487_82c2a1c90f.jpg

 (Macadamia Ternifoli)

 Contient 80 % d'acides gras mono-insaturés, 20% d'acide palmitique (acide gras très rare)

Restructurante,

Nourrissante,

Hydratante,

Très adoucissante,

Particulièrement recommandées sur les peaux fragiles pour traiter et prévenir les vergetures, les crevasses, les cicatrices, les gerçures,

Pénètre très rapidement sans laisser de film gras,

Excellente huile après-soleil.

 

 NEEM--Melia-azadirach-L-.jpg

NEEM (Melia azadirach L) 

 Une odeur désagréable , mais des propriétés remarquables antifongiques (contre les champignons) et anti-virales (contre les virus)

Hydratante, Régénérante, Restructurante,

Elle est surtout utilisée dan un but thérapeutiqu, appliquée localement,

Utilisée également comme répulsif contre les moustiques (mettre quelques gouttes sur les mains légèrement humides, émulsionner et passer les mains sur toutes les parties exposées (renouveler 3 fois par jour).

Utilisation sur les plantes ou à l'extérieur : Quelques gouttes ans un vaporisateur, complétées d’eau tiède, agiter avant l’emploi.

 

8925902783_e22f62f706.jpg

NIGELLE ou cumin noir (Nigella sativa)

Santé :

Propriétés antihistaminiques (anti réactions allergiques),

Tonique du système immunitaire,

Beauté :

Anti-âge,

Calme les irritations de la peau,

Nourrit les peaux dévitalisées, sèches,

Embellit vos cheveux (en masque avant le shampoing).

 

7188772250_1288bdd4f8.jpg

NOISETTE (Corylus Avellana)

 Contient 85 % d'acides gras insaturés

Ne laisse pas de film gras (idéale pour le massage),

Apaisante et apaisante sur les peaux fragilisées, irritées (très sensibles),

S’utilise sur le visage comme huile de jour,

 

NOIX-D-AMAZONIE.jpg

NOIX D’AMAZONIE ou noix du para

 ou noix du Brésil (Bertholletia excelsa)

 Contient plus de 70% d’acides gras insaturés, dont 41% d’acides linoléiques

présence importante de sélénium

Hypoallergénique,

Emolliente (adoucit les zones enflammées),

Hydratante (pénètre vite et offre une sensation de confort),

Ralentit la chute des cheveux (sélénium).

 

NOIX-DE-CAJOU.jpg

NOIX DE CAJOU (Anacardium Occidentale) 

Composition riche et équilibrée en acides gras insaturés oléiques et linoléiques, vitamine E

Régénérateur anti-âge,

Assouplit et soulage les peaux sèches et abîmées.

 

4178064545_3124f2d84a.jpg

OLIVE (Olea Europaea) 

Riche en vitamine E et en polyphénols

Lutte contre le vieillissement de la peau,

Assouplit et protège la peau,

Fait de vrai miracle sur les cheveux secs et tristes auxquels elle procure brillance et force (en masque avant le shampoing).

 

3665900924_9b5e8681cc.jpg

ONAGRE (Oenothera biennis) 

Riche en acides gras essentiels et en acide gamma linoléique

Régénérante (rend toute sa souplesse à la peau),

Anti-âge, antiride,

Adoucissante et revitalisante.

 

12057384_4342e8679b.jpg

PALME (Elaeis guineensis)

Surtout  utilisée dans les domaines alimentaires,

Intéressante en masque sur les cheveux, avant le shampoing.

 

2583036103_73a151204e.jpg

PEPINS DE CASSIS (Ribes Nigrum) 

Equilibré en omega 3 et en omega 6

Lutte contre les radicaux libres (contre le vieillissement),

Nourrit la peau,

Rend votre peau plus souple et plus élastique.

 

9683858673_68ae06c0d2.jpg

PEPINS DE COURGE (Cucurbita pepo) 

Contient 50% d’acide linolénique et 2% d’acide gamma-linolénique

Répare et nourrit les cheveux secs (et cassants (en masque avant chaque shampoing).

 

264089638_8878d7c531.jpg

PEPINS DE FRAMBOISES (Rubus Idaeus) 

Riche en vitamine E et en carotènes

Cicatrisante et anti-inflammatoire,

Soulage les démangeaisons et l’eczéma,

Ralentit le vieillissement de la peau et lui redonne tout son tonus.

 

4808202770_1102622399.jpg

PEPINS DE RAISIN (Vitis vinifera)

Très équilibrée en acides gras

Sa fluidité en fait une huile de jour agréable,

Lutte contre les radicaux-libres (combat le vieillissement de peaux matures),

Régénère et restructure les peaux atones,

Elle régénère et répare les cheveux fins cassants et abîmés (en masque avant le shampoing).

 

PERILLA--Perilla-frutescens--Linnaeus--Britton-.jpg

PERILLA (Perilla frutescens (Linnaeus) Britton) 

Haute teneur en Omega 3

Hydratante,

Restructure et apaise les peaux fragilisées, irritées,

Très indiquée pour vos préparations de crèmes de soins, de sticks pour les lèvres,

Vous pouvez la mélanger avec quelques gouttes d’huiles essentielles et l’émulsionner avec un peu de gel douche pour faire de votre bain un moment de beauté et de soins.

 

10588323154_96edba02aa.jpg

RICIN (Ricinus Communis)

 Choisissez l’huile de ricin la moins raffinée possible. Elle doit alors avoir une couleur brune.

Pénètre rapidement,

Re-pulpe la peau,

Fortifie les ongles,

Renforce les cheveux et les cils

Particulièrement indiquée pour rendre tout leur brillant et leur tonus aux cheveux fourchus, dévitalisés, cassants, crépus ; elle stimule également la repousse des cheveux (en masque capillaire avant le shampoing).

 

ROSE-MUSQUEE-DU-CHILI--Rosa-rubiginosa-.jpg

ROSE MUSQUEE DU CHILI (Rosa rubiginosa) 

Riche en acide gras essentiels polyinsaturés en vitamine F

Santé :

Par voie interne, c’est un régulateur biologique :

Régule le taux de cholestérol,

Protège contre les maladies cardiovasculaires et l’hypertension artérielle. :

Beauté :

Régénératrice cellulaire très efficace,

Réduit et lutte contre les rides,

Hydratante (peau sèches, couperosées et eczémateuses),

Lutte contre les cicatrices et l’acné

 

10539531874_bbf148e145.jpg

SESAME (Sesamum indicum) 

Haute teneur en vitamine E tocophérols)

Lutte contre les radicaux-libres (anti vieillissement),

Hydrate et restructure la peau en profondeur,

Prévient le desséchement cutané et adoucit la peau,

Sa propriété d’absorbé les rayons ultraviolets en fait une huile solaire très intéressante, une écran solaire naturel.

 

huile-de-kamani.jpg

TAMANU ou huile de Foraha

 ou huile de kamani (CalophyllumbInophyllum)

Contient des actifs aromatiques très puissant qui facilitent la circulation sanguine

Interne :

Facilite la circulation sanguine,

Traite les troubles circulatoires (varices, hémorroïdes…).

Externe :

Cicatrisante,

Anti-infectieuse (en application sur les plaies, l’acné, l’eczéma, le zona),

Hydratante,

Apaisante,

C’est un excellent soin capillaire (en masque avant le shampoing).

 

 

Repost 0
5 mars 2014 3 05 /03 /mars /2014 00:27
AESCULUS HIPPOCASTANUM copie

Vous le connaissez peut-être sous un autre nom : marronnier blanc, châtaignier de mer, marronnier, faux châtaignier, marronniers (ou châtaignier) des chevaux. Il peut atteindre 30 mètres et vivre plus de 300 ans. Très répandu dans les parcs publics et le long des avenues, aussi bien dans les villes d’Europe qu’en Amérique du nord. Les enfants l’apprécient surtout pour ses fruits cachés dans leurs bogues vertes hérissées qui éclatent en touchant le sol libérant ces marrons bruns luisants qu’ils enfilent dans leurs poches telles des collections automnales chaque année renouvelées. Mais ils ne sont pas comestibles, car ils contiennent des glucosides qui les rendent toxiques. Depuis longtemps son écorce et ses feuilles ont  été utilisées en pharmacopée, notamment pour traiter certaines maladies pulmonaires, l’insuffisance veineuse et les troubles associés : lourdeur et gonflement des jambes, démangeaisons, varices, phlébite, certaines ecchymoses, hémorroïdes.

 

Parties utilisées : Bourgeons.

Effets thérapeutiques de ce Macérat :

C’est un tonique veineux. Il agit également favorablement sur tous les syndromes de congestion (sensation de gonflement). Il est indiqué lors de troubles de la circulation veineuse de retour, d’hémorroïdes, de varices, de couperose du visage, mais aussi pour traiter l’érythème péri-ulcéreux, l’inflammation de la prostate et l’emphysème.

 

Remèdes complémentaires :

On choisira éventuellement un Macérat complémentaire en fonction de l’affection à traiter.

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:25

 

ACER CAMPESTRE copie

Il peut atteindre une vingtaine de mètres. L’écorce de son tronc est grise et fissurée. Originaire du sud de l’Angleterre, on le trouve surtout en Irlande mais aussi dans nos parcs et jardins. Il produits un fruit appelé « samare » et même, en ce qui le concerne, « disamares », puisqu’ils sont toujours attachés par deux déployant de part et d’autre leurs petites ailes sèches. Ces fruits font la joie des enfants qui les font voleter dans les airs, tels de petits hélicoptères légers. Ses bourgeons sont riches en Phytostérols, en choline, en allantoïne et en tanins. Ce qui leurs donne des propriétés astringentes et légèrement anticholestérolémique.

Parties utilisées : Bourgeons.

 

Effets thérapeutiques de ce Macérat :

Il draine le foie et la vésicule biliaire. C’est un excellent antifongique (permet de traiter les mycoses) et un antiviral. Il a une légère activité anti-thrombophilique. Il est également hypoglycémiant (indiqué lors de diabète sucré). Ce Macérat agit surtout en association avec d’autres Macérats dont il renforce l’action : Séquelle de poliomyélite, séquelle de paralysie, zona.

Remèdes complémentaires :

Fraxinus Excelsior : Lithiase cholédocienne (calculs dans le canal cholédoque), angiocholite secondaire avec formation de bile saturée en cholestérol et calculs.

Tilia Tomentosa : Indiqué lorsque l’on souffre de peurs, de terreurs d’un danger mal défini, que l’on a tendance à être craintif(ve), angoissé(e) et/ou que l’on souffre de céphalées, vertiges.

 

 

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:15

 

 

20 gr de camphre racémique ou de D-Camphre (au choix) pulvérisé,

70 gr de vaseline blanche,

10 gr de cire d’abeille blanche.

 

 

Placez un saladier en verre dans une casserole remplie à moitié d’eau (bain marie).

Dans ce saladier placez la cire d’abeille et la vaseline.

Lorsque la cire er la vaseline sont bien fondues (60)C), remuez bien et ajoutez le camphre pulvérisé.

Retirez du feu, sortez le saladier du bain marie.

Continuez de remuer le mélange jusqu’à complet refroidissement.

 

Attention ! le camphre peut « brûler » les peaux trop sensibles. Faites un essai sur une toute petite surface de l’intérieur de votre poignet, avant de l’utiliser sur votre peau. Dans tout les cas évitez de l’utiliser sur un bébé et pour les enfants selon leur âge préférez une pommade de camphre moins dosée en camphre (10 gr de camphre+80 gr de vaseline+10 gr de cire d’abeille). Attention également au yeux !

 

Cette pommade de camphre vous sera utile en massage pour stimuler la circulation sanguine, pour dégager les voies supérieures aériennes en cas de rhume (frictionnée sur la poitrine), pour combattre la toux (voir notre recette du Baume contre la Toux), pour soulager les courbatures et les rhumatismes… Respirée légèrement elle pourra soulager les nausées et les étourdissements (attention ce n’est pas conseillé aux femmes enceintes).

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 18:09

 

 

5 gouttes d’Huile Essentielle d’arbre à thé,

5 gouttes d’Huile Essentielle de marjolaine,

1 cuillère à café d’huile (huile d’olive ou d’amandes douces).

Mélangez les gouttes des 2 huiles essentielles avec la cuillère à café d’huile.

Appliquez la préparation en massage sur la poitrine et le dos.

Renouveler l’application 2 fois par jour.

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de Ambre Kalène
  • Le blog de Ambre Kalène
  • : Des informations pratiques sur la santé au naturel données par Ambre Kalène, une thérapeute confirmée.
  • Contact

Recherche

Liens